samedi 25 avril 2015

Extrait 5




il y a dans la forêt deux chemins

des horizons de couvertures
à ras de terre sous les arbres

illuminés d’argent
le pléonasme d’un côté
ne marche pas sous les collines

de l’autre on se rapatrie aux étoiles
mais la gloire ne tombe nulle part

juste la graisse sur les doigts
en éventail pendant que l’ombre
humidifie le soir l’insecte
s’en revient vers la paix

je n’ai pas connu de nom dit-il
c’est ainsi que ma conscience
vous nettoie vous mange

des horizons de couvertures
à ras de terre sous les arbres
et deux chemins

dimanche 19 avril 2015

Extrait 4





le chemin du soir
du temple à la cigarette
se regarde au fond de l’eau
que toute fumée recouvre

il y a des explosions secrètes
dans les pays d’à côté
mais la propagande du temps
préfère déceler d’autres mystères
impénétrables et pour tout dire
incapables de se trouver
là ou ailleurs

et comme le rappelle toute propagande
c’est juste qu’il faut suivre
le chemin du soir

Extrait 3




mais on compte quelques individus
on se demande si de plus ou de moins
de ces gens-là le soleil
pourrait rendre le grain
le sable les parcelles
aux étoiles

enfin après tout c'est la fatigue
qui décide soeur du jour
maîtresse dernière des mots indécis

Extrait 2





les mots comme des affiches
dans la radio de bois criblée
d'armées de soupirs

Extrait




la frontière ne parle qu'une autre langue
une seule non la sienne

la langue du côté qui parle une autre langue