dimanche 26 juillet 2015

Un homme qui s'endort sur la route...




          Un homme qui s’endort sur la route, là où sont passés les blindés, les canons, les batteries tirées ou poussées par des hommes et leurs bêtes, les pièces détachées des armes ainsi que les ustensiles du matériel d’intendance portés sur des bicyclettes, là où circulent les taxis et les autocars, là où repasseront tôt ou tard les soldats. 

Un certain homme endormi sur une route est mon fantôme...





            Un certain homme endormi sur une route est mon fantôme.
         Comme la jeune femme qui me traite de menteur avec l’affront de la sincérité est mon personnage, mon fantôme.
            Ce qui n’a pas ou n’a plus de nom cherche à en trouver un en moi. Qui est-ce ? ou plutôt « où est-ce ? »
            C’est un lieu fait de rues, d’ailleurs j’ai toujours vu des lieux faits de rues.
            Je suis peut-être un homme qui dort sur une route de montagne avant de rejoindre une ville, ou bien après en être sorti.
            Ma ville, comme toute ville, est striée de rues. Les rues où j’aime me rendre (peut-être aussi les rues où je vis) sont étroites et désertes la nuit.
            Je ne vis pas dans un quartier animé. Ou bien ce quartier n'est pas celui où je vis. Dans ce cas il se peut que mon travail m'oblige à m'y rendre lorsque plus rien n'y subsiste de l'activité du jour. 

vendredi 24 juillet 2015

frappe la gorge...





frappe la gorge
qui se noue du dedans
vers au dehors
qui n'existe pas
pas assez peut-être

reviennent les bruits...





reviennent les bruits
en ombre sous la fenêtre
morte pour tout sauf
les bruits reviennent

entendre tout

jeudi 9 juillet 2015

elle sort faire son tour...





elle sort faire son tour
comme la fumée sous les murailles
rien ne la voit ses coudes serrés
sont les regards sans têtes
qui la protègent l’hiver
descend mais ne revient pas

la manière du vent tire tout à elle
ses épaules partent au ciel
ceux qui la voient n’existent plus
dans les yeux creux les vergetures
de la terre un souffle se ferme
elle sort faire son tour