mardi 29 septembre 2015

Tombeau de Mouhot





le livre posé sur la pierre
comme un angle au coin d’une rue

sous couvert de combien d’arbres
a-t-il fallu couper de baisers
cachés dans l’air par des esprits

vous souvenez-vous par exemple mademoiselle
ou vous autre ou toute autre part
que l’oublié de cent trente ans ne vous a pas oubliées

enfin dans l’air ne sait ce que cache l’air
de mentir à la mémoire c’est toujours comme
cela que la vie se glisse dans la vie

bientôt plus rien ne se saura
de la pierre posée sous le livre
où le temps se reprendra
de ses mains fort voilées
comme un angle au coin d'une rue




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire