mercredi 20 janvier 2016

qu'est-ce qu'on attend





qu'est-ce qu'on attend
sortir c'est se tuer un peu
mais on peut se limiter à soi-même
à moins qu'en termes de mort
la vie aime l'altruisme

cet homme qui a mal au dos
et partout d'ailleurs
qui me dit à ce marché on fait des affaires
et continuez tout seul
vous marchez plus vite que moi

on se perd de vue
et je rejoins l'esplanade
les étals de légumes et de tee-shirts
par les Chinois ou les fils des Công-binh
ou tous les Arabes et les Apatrides
rapportés jusque là

la dalle calme tant les ombres
sont là vivantes ou parties
au Levant ou dans leur monde
tout est question de foi

en petits vieux les dealers
serrent des mains regardent le ciel

qu'est ce qu'on attend
sortir c'est se limiter à soi-même

encore possible sous les voiles
des femmes il n'y a pas de honte
à être humain c'est tout
ce qu'il y a à dire




lundi 18 janvier 2016

qu'est-ce qu'une vacance de rêve





qu'est-ce qu'une vacance de rêve
dans une chambre d'Etrurie

le cheval posé sur la tablette
sous la fenêtre
a retrouvé la couleur
de ses couleurs malgré le jour
venu le déranger

il faut croire que la lampe s'est éteinte
pour lui offrir un soir
où se reposer

drôle d'animal à l'oeil fixe
si gracieux de corps qu'il n'existe pas
sauf qu'il est là
ici plus précisément puisque je le vois

bon
s'il peut rejoindre sa maison par la pensée
même si ce n'est pas la sienne
mais la mienne peu importe
et puis qui sait

s'il peut retourner d'où il vient
même s'il n'est que le fragment d'une fresque
et tout défier de son calme
ne puis-je faire la même chose
moi-même fragment d'une fresque
n'est-ce pas

une vacance de rêve




dimanche 17 janvier 2016

qu'est-ce que mes paupières





qu'est-ce que mes paupières
se demande cet appartement qui est beaucoup
de meubles et d'espace nu pourtant
très froid comme pris dans des glaçons
et en même temps brûlant de poussière

le vieux et jeune marchand passe et repasse
de quel plage tire-t-il
ce qui emplit tout mais est invisible

simplement quand le soir vient
retrouver la bonne chambre
la bonne parmi toutes les pièces
c'est tout ce qu'il demande




Photo : Possession, Andrzej Zulawski

samedi 16 janvier 2016

qu’est-ce que longer une gare





qu’est-ce que longer une gare 
et mettre ses mains sur ses joues
tandis qu’on ne sait pas quel train
vaut le coup d’être entendu
comme la voix depuis le matin
qui s’amplifie toutes voix se donnent
en cadeaux à qui n’en veut pas
qui ne guette que le train
sans en avoir l’air
les mains sur les joues  le boulevard
rase les murs et plonge dans le soleil

jeudi 14 janvier 2016

qu'est-ce que tu m'amuses





qu'est-ce que tu m'amuses
quand tu portes ces deux manteaux à la fois
que je ne sais plus lequel est le tien
et que l'obscurité se fond
dans le marbre vrai ou faux

je rejoins la maison des vieux amis
sans être sûr de leur adresse

ils ne m'en voudront pas d'être ivre
ou de n'avoir rien à leur dire
quand je les retrouverai au bout d'un moment
comme dans la vraie vie

avec tous ces manteaux sur toi
je te reconnais et ne te trouve pas
qu'est-ce que tu fais ici
mais qu'est-ce que tu m'amuses



Photo : Eugène Atget

mercredi 13 janvier 2016

qu'est-ce qu'un verre de vin quand tombe la nuit sur la baie





qu'est-ce qu'un verre de vin quand tombe la nuit sur la baie
plonger dans cet appareil tout noir
celui qui génère les clichés

regarder les doigts sur les cordes
saigner et n'en cesser pas moins
de jouer la musique du diable

étendre les jambes et voir dans les rochers
ce sourire blanc qui dit je te dirai
mais tu sais déjà



mardi 12 janvier 2016

qu'est-ce que l'Extrême-Orient





qu'est-ce que l'Extrême-Orient
sinon devant les mains
le bois du bureau
comme s'ouvre la terre
pour dire c'est encore possible
toujours possible
de reprendre tout ce qui nous a laissé
de tout jeter alors
sauf la mémoire d'un rêve

on en pense ce qu'on veut
c'est ça l'Extrême-Orient

dimanche 10 janvier 2016

qu'est-ce que le monde extérieur





en hommage à Yasujirô Ozu



qu'est-ce que le monde extérieur
un rideau devant la voie ferrée
comme la rue qui monte
se traduit dans le regard

sous le pont les insectes
repartent et reviennent sans savoir

il faut descendre à la gare
dans les arbres l'oeil s'ouvre
qui distingue sous la forêt
l'étendue permise seule
à ceux qui s'en vont en voyage

mardi 5 janvier 2016

qu'est-ce qui va se finir





qu'est-ce qui va se finir
quand le réveil se prend pour un livre d'histoires
déjà toutes lues ou qu'on refuse de connaître

qu'est-ce qui va faire semblant de commencer
quand les mains cherchent à toucher des cheveux
qui sont trop fins ou qui ne sont plus là

qu'est-ce qui va revenir
ce qui n'a pas de nom en ce monde
mais en a des milliards partout ailleurs

lundi 4 janvier 2016

qu'est-ce que des mains au feu





qu'est-ce que des mains au feu
tandis que la maison s'éteint
le collier des montagnes

on tend son cou
pendant que des ongles brillent
aux joues de la cheminée

on est si dedans et si dehors
qu'on disparaît
un instant ou pour toujours

dans cette maison sans fin
qui craque du crépuscule

dimanche 3 janvier 2016

qu'est-ce qu'un ange





qu'est-ce qu'un ange
sa peau vitrée
blanche sur fond transparent

s'il était né en même temps que les arbres
de l'autre côté
je ne l'aurais jamais vu

il a dû naître il y a bien moins longtemps
tant il respire devant le ciel
encore chaud

tant je le vois toujours plus près
que les arbres
tant que je ne sors pas d'ici

tant que je ne sortirai pas d'ici