mercredi 16 novembre 2016

lumière





son dos prend le regard
et la lumière de l’autre côté
reste se brûle et attend
d’être épuisée pour la rechercher
elle qui peut incroyablement
lui redonner la vie

majesté du bout de la chaîne
batterie aux pôles sans régimes
son regard fixe
ne prouve plus son existence
comme on le croyait primitifs
pourtant on avait peur si on passait
de l’autre côté devant  elle
sa muette superbe

les heures perlent loin de ses seins
qui font d’elle un animal de foire
de luxe froid et l’oubli
coule dans un réservoir
qui nous remonte
comme un estomac gavé d’or

elle nous survivra puisqu’on lui a survécu
jusqu’à les premiers s’oublier
mais on prie dans son dos

prends notre regard
et la lumière de l'autre côté



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire