jeudi 26 janvier 2017

Paysage du jour 8




Les livres ont tous un nom.
Ils ne le disent pas mais la lumière
est si calme, depuis le sol,
que les gens qui entrent
portent la neige sur leurs manteaux,
malgré la brûlure de la saison,
qui est légion comme le raconte
tout et je me penche
pour voir les volumes du dessous.

Le libraire ne parle pas.
Personne ne parle.
Je ne vois que les livres
et le sol lumineux.

Mais cela a une fin,
toute nue dans la ville,
comme le reste.




Akira Kurosawa : L'idiot

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire