dimanche 12 mars 2017

Paysage du jour 13





Certains écoutent la météo des océans.

Son heure leur tombe dessus
et la ville tremble comme
au retour d’un bateau derrière
les photos, les portraits
morts en cascades sous les affiches.

Les frontières grandissent
tant que leurs appartements
se blottissent dans le silence
et dans la voix, seule.

Dans cette haleine nue
comme sous l’eau personne
vraiment ne vit (peut-être dans l’écume).

Près de la table la radio
leur parle de ce pays sans fin
qui leur tombe dessus,
à l’heure sans latitude, atone et sûre
d’elle, de tourbillons dans la voix
seule, cette haleine nue.

Certains écoutent la météo des océans.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire