mercredi 22 mars 2017

Paysage du jour 15





Sur la route entre les arbres, les bandes blanches
le dépassent, klaxonnent pour effrayer les bêtes.

Leurs yeux luisent, fourrures ou écailles,
leurs voix sont aigues : ce sont des murènes.

Dans ce véhicule il n’y a jamais qu’un passager.


Un souffle sous la montagne :
un de ces squales qui nagent dans les pierres.

La forêt clignote à la manière des yeux,
des oiseaux piquent la cime des arbres.

Il regarde la route, il ne dit pas un mot.
Dans ce véhicule il n’y a jamais qu’un passager.



George Ault : "Daylight at Russell's Corners"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire