samedi 9 septembre 2017

Paysage du jour 34

 

 
le tour de l’étang                                 des années ce retour
                                                            plus tard

son approche lorsque                          sans arrêt reconnu tant
le soir              

passe en lui-même                              que rien ne peut vivre de
                                                            son inconnu

pour prendre                                       qu’un souvenir un
quelque part                                        tas d’images
                                                             
ce rendez-vous                                    qui s’écroule dans
qui pour toujours                                lequel s’allonge

lui tiendra chaud                                et cherche l’ombre allongée

pour se dire y revenir                         nage regarde sans respirer

sans autre repart                                 tout est ouvert dans
                                                            l’obscurité

de quoi d’autre possible                     de quel droit ambigu
revient                                                 ce qui clôt



David Hepher, 1974

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire