mardi 7 novembre 2017

Paysage du jour 40



 
rien à envier                                        les heures dans leurs gorges

rien à revoir                                        tomber l’oiseau sait le faire

rien à tuer                                           puis contre la peau serrer

rien à redire                                         les mots le sable mouillé

rien à sourire                                       n’a pas de noms qu’une seconde

rien à revendre                                    la tristesse porte belle

rien à prendre                                      les vitrines crissent

rien à revivre                                       de papier cristal



Oeuvre : Aiko Tezuka
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire