dimanche 6 mai 2018

Lignes d'un guide volé




"Osez pousser la porte de l'austère façade dont toute la ville parle"
sauf qu'il n'y est pas un mot
oh c'est sans doute la fatigue elle se fait comprendre
dans tous les cas on avance dans le couloir
à présent il y a des choses qu'on n'a pas aperçues


*
**


"Des poutrelles d'acier, des poignées de porte"
la rue au creux du soleil
sous les deux coulées de lave de l'ombre
on ne croit pas si bien dire
on avance sans un bruit


*
**


"Allez épier le jeudi et le vendredi"
repartez vous fondre dans la voiture
ou dans les phares laissez passer les étangs
et pensez au coeur frais qui vous relance


*
**


"Les caves du château médiéval"
se visitent dans un songe
comme une porte au milieu d'un carrefour
un sommeil doré
la lumière des chandelles et les interrupteurs
on les contemple pour toujours un peu abruti


Photo : Marie Demunter, 
extraite de "Bruxelles", Marie Demunter, Laurent Bonneau, éditions Les Ronds dans l'O

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire